Pour que la linogravure n'ait plus de secret pour vous, je vais essayer de vous expliquer rapidement en quoi çà consiste :

D'abord le matériel :

- Une plaque de lino (matière qui ressemble à du linoleum : une plaque très tendre collée sur une base tissée)

- des gouges de différentes formes pour creuser et sculpter la matière

- une plaque en verre, en métal ou en plexi

- de l'encre spéciale linogravure (à l'eau de préférence, c'est plus facile pour nettoyer)

- un rouleau

- un baren (pour lisser le papier lors de l'impression)

lino_001

lino

La première étape est de dessiner un motif adapté à ce style de gravure : un fort contraste entre les blancs et les noirs, des motifs assez grossiers pour commencer, qu'on reproduira sur la plaque soit par décalque, soit à main levée.

Ensuite on grave sur la plaque le motif à l'aide des différentes gouges.

lino_002

Puis on encre la plaque en verre à l'aide d'un couteau à palette. On passe plusieurs fois le rouleau sur l'encre pour bien l'encrer et on le passe sur la plaque de lino en insistant pour que toutes les parties en relief soient bien encrées.

On rabat notre support définitif (papier aquarelle, papier kraft, ...) sur la plaque en lino et on exerce une forte pression soit avec le baren, soit avec le dos d'une cuillère en effectuant des mouvements tournants.

On soulève doucement la feuille pour la décoller et découvrir le résultat final :

lino_003

C'est une technique très agréable à pratiquer, graver cette matière tendre est un vrai plaisir (sauf quand on se plante un coup de gouge dans la main gauche, là çà fait très mal !!!). Avec un peu de pratique on arrive à des résultats très intéressants (je n'en suis pas encore là).

Il existe des encres de toutes les couleurs, et on ne se ruine pas en matériel.

Personnellement, j'ai acheté mon matériel sur le catalogue Gerstaecker.

Si ça vous tente, montrez-moi vite vos réalisations.